Fire Emblem: New World's Awakening

Forum dédié à Fire Emblem: RPs, discussions, histoire inédite sur cette série sortie sur Nintendo. Le Fire Emblem ne s'éteindra jamais quoiqu'il advienne du monde!!
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~~Fire Emblem: The Eternal Shadow~~ by Tyrano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tyrano Eterna
big boss
big boss
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 24
Localisation : 59

Personnage
Classe, niveau et expérience: Classe: Rôdeur; Niveau:1; Exp: 00
Caractéristiques: PV: 21 Force: 6 Magie: 0 Technique: 7 Vitesse: 8 Chance: 6 Défense: 5 Résistance: 2
Objets: Hope sword (factice), Epée-fer, potion

MessageSujet: ~~Fire Emblem: The Eternal Shadow~~ by Tyrano   Mar 3 Aoû - 16:01:42

Vu que c'est une galerie d'art j'en profite pour y poster mon histoire (que jai un peu laissé sur le banc de touche je l'avoue), j'espère que vous aurez un plaisir à le lire!
Voici donc le prologue et les deux premiers chapitres

Fire Emblem: The eternal shadow

Prologue: Un nouveau continent

Dans le nouveau continent de Lyrentia errait un jeune bretteur. Cependant, à l'instant même, personne ne connaissait son nom. Ce jeune homme parcourait sans but précis les plaines de Fyrie. Il était brun, vêtu d'une cape pourpre, des vêtements bleus et un pantalon marron, son épée dans son fourreau. Ces bottes étaient plutôt usées, d'où le fait que l'on pouvait soupçonner qu'il avait parcouru un long chemin. Cependant, même si il semblait être épuisé, il paraissait plutôt, blessé. Il tomba à terre, inconscient.
Quelques temps plus tard, il se réveilla dans un lit. Il scruta les environs du haut de son lieu: il se trouvait dans une tente, peu préparée. Soudain, une fille apparut.

- Ah, tu as enfin repris connaissance!
- Où suis-je? questionna le jeune homme.
- Dans les plaines de Fyrie

À ces mots un garçon entra dans la tente.

- Alors Micaiah? Qui est-il?
- Sothe!
- Je...n"ai pas vraiment de nom...; répondit le blessé.
- Dans ce cas, comment faut-il te nommer? demanda Sothe.
- Euh...appelez-moi Tyrano dans ce cas.

Micaiah et Sothe expliquèrent à Tyrano qu'il fut retrouvé par leur groupe, des personnes parties de leur continent pour quelconque raisons. Soudain, pendant l'explication, il y eut du vacarme dehors. Sothe décida de s'occuper des importuns et sortit. Tyrano se leva et commença à sortir.

- Attends, tes blessures ne sont pas complètement guéries. Restes te reposer; dit Micaiah.
- Mais je veux l'aider; rétorqua Tyrano
- Dans ce cas, je viens avec toi.

Au départ, Micaiah aurait cru que Sothe et les autres membres du groupe allaient s'en débarrasser, mais apparement Soothe avait décidé de s'en occuper seul. Il y avait 5 bandits: 4 lanceurs de haches et 1 combattant à l'épée.

- Que faites-vous là? Je peux m'en occuper vous savez; dit Sothe.
- Il voulait t'aider, et je m'inquiétais un peu pour toi, répondit Micaiah.
- Dans ce cas, allons-y.

Les 4 combattants à la hache furent rapidement éliminés, mais celui à l'épée était coriace. Tyrano voulut alors se battre contre lui, mais Micaiah l'en empêcha. Sothe sauta alors derrière l'ennemi et lui porta un coup fatal.

- Pourquoi m'as-tu arrêté?! s'étonna Tyrano
- Si je ne l'avais pas fait, tu serais mort...
- Quoi?!
- Nous t'expliquerons tout au soir; dit Sothe. Allons nous reposer.

Le soir tomba enfin. Sothe raconta tout au jeune Tyrano. Micaiah pouvait prédir ce qui allait arriver, mais Micaiah ne dit pas pourquoi. Cela laissa Tyrano perplexe, mais elle lui a sans doute sauvé la vie. Durant la nuit,Il se questionna par rapport à cet évènement, et décida de se joindre au groupe. Le soleil se leva et le groupe s'en alla.


Chapitre 1: Les bandits de Justa

Le jeune Tyrano, un jeune bretteur, a maintenant rejoint un groupe dans lequel il restera jusqu'à ce que son objectif pour le moins mystérieux soit atteint. Seulement, dans ce groupe, les deux seuls membres qu'il connait sont Sothe et Micaiah. De ce fait, après quelques minutes de marche seulement, tout le groupe en profita pour mieux se présenter. Tout d'abord, ce fut la Brigade de l'Aube qui se présenta. Celle-ci fut créée à l'origine lorsque Daein, après la guerre du roi Ashnard, fut sous l'emprise du joug et de la tyrannie de Begnion. Elle était constituée de 5 membres principalement: Sothe, Micaiah, Edward, Leonardo et Nolan. Ainsi, Sothe et Micaiah furent apparement chargés par le nouveau roi de Daein, Pelleas, de découvrir le nouveau continent pour en établir une carte précise. Edward, Leonardo et Nolan ont décidés de suivre leurs amis dans cette longue quête. Edward est une fine lame très douée, c'est un épéiste toujours là pour ces amis et plutôt enthousiaste; Leonardo excelle dans le tir à l'arc, c'est un archer très compétent, il est plutôt calme l'air réfléchi, et parfois Edward et lui peuvent être très complices; Nolan est un combattant utilisant une hache, il est puissant et "sage" d'après les dires d'Edward et de Leonardo, mais c'est un homme compatissant et en qui on peut faire confiance. Dû au fait que Tyrano et Edward manient tous les deux l'épée, ils firent rapidement connaissance, même si Tyrano est plutôt timide, et ils ont décidés de s'entraîner à l'épée ensemble. Même si le groupe est essentiellement constitué de la Brigade de l'Aube, 2 autres personnes ont rejoints le groupe car ils étaient à ce moment-là de passage à Daein, et que pour voyager ça serait moins dangereux. Il s'agit de la clerc Natasha de Grado, qui fut conviée par un noble de Lyrentia dans une lettre écrite, et dont les intentions restent mystérieuses; elle est escortée par le jeune mage d'Etruria Erk, qui après avoir escorté deux autres prêtresses, retrouve une mission de la même envergure. "Ce voyage me permettra d'approfondir mes connaissances magiques", a-t-il déclaré avant de partir avec "Dame" Natasha.
A peine la conversation terminée, Micaiah eut une vision dans laquelle des ennemis leurs tendraient une embuscade. Le groupe décida de continuer la route, tout en avançant avec une extrême prudence. Ainsi, une centaine de mètres plus loin, le groupe remarqua les ennemis attendant que quelqu'un ou quelque chose passe sous leur babines allèchées. Et les ennemis descendirent alors de leur cachette et vinrent à la rencontre du groupe.
- Mais qui sont-ils? s'interrogea Tyrano.
- Tu voudrais bien le savoir, avant de mourir! cria l'un des hommes, qui semblaient être à la tête du groupe ennemi.
- Pitié... cette réplique est vieille de je ne sais pas combien d'années... soupira Sothe.
- Je vais te faire ce petit cadeau. Nous sommes les bandits de Justa, nous pillons tous les voyageurs qui passent par nos terres. Alors, gamin, tu ferais mieux de donner ta bourse et tous tes objets de valeur, et de déguerpir sur-le-champ!
- Ah bon? Dans ce cas tu te contredis, car je pensais que nous allions mourir, dit Edward.
- De beaux-parleurs mais ne valant pas un clou! approuva Nolan.
- Leur nom est aussi dénué de sens... ajouta Leonardo sur un ton assez amusé.
- Grrr..! Bandes d'avortons je vais vous montrer! Allez-y, les gars, tuez-les tous! Sauf les femmes, je les veux vivantes, le patron s'amusera avec elles! Héhéhé!
- Dame Natasha, derrière-moi, dit Erk à Natasha. Je vais vous protéger.
- Oui, Erk... lui répondit Natasha.
Un bandit voulu s'approcher de Natasha, quand Erk marmonna une sorte d'incantation magique: "Ut flammae supra me hostes caderent: Ignis!(Que les flammes s'abattent sur mon ennemi: Feu!)". A ces mots, Erk pointa sa main vers le bandit et une aura de chaleur sortit de sa main, et des boules de feu foncèrent sur l'ennemi qui mourra brûlé.
- Grrr! ce diable... tuez-le sur-le-champ! Il est trop dangereux pour moi! Hé, le nouveau! Pourquoi restes-tu planté devant le mage, hein?!
Tyrano accourut pour aider Erk, mais "le nouveau" n'attaqua point.
- Pourquoi ne nous attaques-tu pas? lui demanda Tyrano
- ...
Il se tourna vers le chef, ces yeux tournèrent alors vers le noir, et dit:
- Pourquoi devrais-je servir vos intérêts, vous qui avez peur de vous battre? Où est votre fureur lors de votre exclamation? Vous ne méritez pas que je travaille pour vous.
Puis il se tourna vers Tyrano et lui dit:
- Je me nomme Rafael. Indiquez-moi la cible et elle sera exécutée.
- Mauviette! Tu ne tiens donc pas à la vie de cette fille? lui indiqua le bandit en ricanant
- !
- Alors maintenant fais-moi le plaisir de tuer ce gamin! Mwahaha!
- ... Je regrette mais je ne peux pas.
- Comment?
Rafael, qui était un archer, pris une flèche de son carquois, la fit tourner très rapidement, la mit à son arc, etse retournant rapidement décocha sa flèche en direction du chef. La flèche traversa un autre ennemi dans la foulée et la flèche pénétra au milieu de deux yeux du chef, qui avant de tomber à terre, déclara: "Je suis un bandit de Justa... à l'aide, patron... Bark!", et il tomba raide mort.
- Le plus juste, ici, ce n'est sûrement pas toi..., dit Rafael, dont les yeux noirs changèrent en bleu.
Les autres bandits, appeurés, prirent la fuite, sauf certains qui voulurent se venger. Tyrano décida avec l'aide d'Edward de les affronter, les trois fonçant sur les deux épéistes. Edward et Tyrano esquivèrent les attaques ennemis, et lancèrent chacun une attaque sur des ennemis différents: Tyrano fit une entaille verticale et finit l'ennemi qui fut désorienté par le premier coup d'un coup d'estoc dans la poitrine, le sang jicla de la blessure et l'ennemi tomba; Edward fit une entaille horizontale, une autre verticale, et fit une sorte de coup "pirouette", partant du bas de l'ennemi vers le haut, et en sautant fit tomber l'ennemi qui succomba au coup. Pour le dernier, ils firent une attaque groupé: Tyrano commença par une entaille horizontale, Edward sauta au-dessus de Tyrano pour faire une entaille verticale, et Tyrano se glissa derrière l'ennemi, et Edward et Tyrano firent une estocade chacun de leur côté, laissant l'ennemi tomber à terre.
Après la bataille, le groupe décida de parler à Rafael. Il était un peu plus grand que Tyrano, les cheveux blonds foncés, aux yeux clairs. Il portait une cape verte et des vêtements simples, il portait son arc avec ses flèches dans son carquois. Il avait l'air plutôt calme et dure lorsque ces yeux étaient noirs, il expliqua que quand il aborde un combat difficile ou une autre situation difficile, ces yeux changeaient de couleur et son caractère changeait aussi. Ainsi, quand il a les yeux bleus, il est plutôt sympathique et serviable, et enjoué, donc facilement abordable, et sait se montrer marrant, du moins c'est ce qu'il prétend. Il avait rejoint ces bandits car une fille qu'il a rencontré avec un cavalier fut emprisonné, et le cavalier avait réussi à s'en tirer, mais Rafael fut dans l'obligation de rejoindre les bandits, sous peine de voir mourir la jeune fille et lui-même à son tour. Tyrano compris l'urgence de la situation, et décida d'aider ce nouvel allié, en vérité il se sentait coupable du fait que Rafael dut trahir les bandits. De ce fait le groupe décida de se diriger vers le bastion des bandits, emmené par Rafael.


Chapitre 2 : La fille de l'étoile

En direction du bastion ennemi, tous se demandèrent où cette petite escapade les conduira. Erk était plutôt songeur, sa mission devait, pour lui, passer avant tout, mais il se devait d'obéir au vouloir de son employeur. Les autres membres du groupe étaient concentrés sur la bataille à venir et de la difficulté à parcourir. Rafael paraissait plutôt joyeux et enjoué à l'idée de s'incruster dans son nouvel ex-repaire. Tyrano se demandait si il pourrait se rappeler de certaines choses de sa vie.
<<Quand il avait parlé à Sothe et Micaiah, il leur avait dit qu'il ne se rappelait plus de certaines choses de sa vie passée. Il se souvenait simplement qu'un jour il s'est retrouvé danns les plaines de Fyrie, et n'a jamais compris ce qui s'était passé, d'où le fait qu'il errait dans les plaines.>>
Il n'y avait que quelques kilomètres entre le batîment et le lieu de leur combat. En moins d'une journée à pas rapides, ils atteignirent la base des bandits. La nuit était tombée depuis longtemps et le jour n'allait pas tarder à se lever, les membres du groupe devaient réfléchir à un plan d'action rapidement. Mais les avis étaient quelques peu mitigés.
Ainsi, le premier fut choisi par Sothe: il irait ouvrir les portes furtivement grâce à ses habiletés et sauverait la fille pendant que les autres feraient diversion devant les bandits, puis ils fuiraient ensemble en faisant attention aux poursuivants, ce qui empêcherait un combat direct. Les membres furent d'accord avec lui et commencèrent à se préparer, mais Rafael était perplexe, et il souleva un point important: la première et seule fois qu'il entra dans le bastion des bandits de Justa, les cachots se trouvaient derrière un mur, le mur de la salle où se trouve toujours le chef de cette bande. Il proposa donc d'entrer avec les autres, certains se faisant passer pour des prisonniers, en l'occurence Tyrano, Erk et les filles, et les autres comme de nouvelles recrues. Finalement, ils décidèrent d'opter pour ce choix.
- "Salutations à tous! cria Rafael.
- En espérant qu'il sait ce qu'il fait... chuchota Tyrano.
- Mais t'inquiètes! lui répondit Rafael amusé. Fais-moi confiance!
- C'est ça qui m'inquiète un peu...
- Qu'est-ce que tu fous là?! la relève est déjà-là? demanda l'un des bandits
- C'est le moment! Profites-en! glissa Sothe à l'oreille de Rafael.
- Non, mais...
- Imbécile! Tu avais la voie grande ouv... aoutch! s'exclama Tyrano.
- Toi, le prisonnier, tais-toi, on t'a pas sonné! Bon comme je disais, on a de nouvelles recrues, et des prisonniers, comme ce crétin! Dire que les recrues ont trahis les prisonniers... quel délice!
- Dès qu'on sera dehors, crois-moi je vais te faire courir! hurla Tyrano.
Le bandit s'interrogea à ces paroles, mais Rafael repris vite.
- C'est pourquoi je vais les emmener en taule! Il me faut la permission du chef, c'est ça?
- Euh... le chef est pas là, il reviendra dans quelques jours seulement, lui répondit le bandit.
- Oh... c'est pas grave, dans ce cas, on va...
- A table, les gars! Le dîner est servi! cria le bandit dans le bastion.
- Pardon?! protesta Tyrano.
- Ouais, à table! cria Rafael.
- Je me réserve les belles donzelles! Elles iront avec l'autre! Vous pouvez vous prendre Rafael si vous voulez! Niark niark niark!
- Désolé, mais je n'ai pas un bon goût, alors tant pis pour vous! Alors tous le monde..." Les yeux de Rafael changèrent de couleur, du bleu au noir. " Que l'extermination commence. "
Tous le monde se groupèrent à l'entrée, les faux-prisonniers ayant laissé leurs armes. Après les avoir récupérés, le combat s'organisa de cette manière: Les mages et Rafael resteraient à l'arrière avec Natasha et attaqueraient à distance, tandis que les autres iraient provoquer l'ennemi directement, et le groupe progresserait ainsi dans le bastion jusqu'aux cellules. Certains couloirs étant étroits, le groupe en profita pour attaquer un par un les bandits, mais meêm si eux paraissaient peu futés, ils détruirent un mur pour attaquer par derrière. Micaiah essaya de s'en défaire, et le groupe continua sans elle, seul Sothe accouru pour l'aider. Soudain, elle entendit un bruit, des sortes de bruits de sabots.
- Elle doit sûrement être ici! Attendez-moi, mon doux rayon de miel, je viens vous secourir!
Cette voix venait de derrière-elle, et elle apercevit un cavalier à l'armure verte armé d'une lance, il avait les cheveux et les yeux verts, le sourire aux lèvres et paraissait plutôt charmant. C'est alors qu'il aperçut un bandit s'approcher par derrière Micaiah, et il fonça vers lui, assénant un coup fatal en lui plantant sa lance dans la poitrine, qui propulsa l'ennemi.
- Pardonnez-moi, mais qui êtes-vous? demanda Micaiah.
- Ne vous inquiétez-pas! Je suis votre protecteur à partir de maintenant, ma gemme d'argent!
- A ce que je vois, vous n'avez pas perdu vos manières, Sain... s'exclama Erk venu voir ce qu'il se passait.
- Oh, Erk! Quel bonheur de vous retrouver ici!
- Je suis presque certain que vous êtes ici à cause d'une femme?
- On ne peut rien vous cachez! Elle était si douce! Je l'ai vue se faire capturer par ces pauvres brigands.
- Alors, vous êtes le cavalier dont parler Rafael! dit Micaiah.
- Hé, oh! C'est pas fini vos bavardages! cria un des bandits.
- Excusez mon impolitesse, j'ai oublié de vous régler votre compte! Bon, nous discuterons quand notre combat sera fini, d'accord? fit Sain d'un ton amusé.
- VOTRE combat? Ce n'est pas LE votre mais plutôt LE notre, mais si vous insistez...
A ces mots, Erk commença son incantation pendant que Sain s'amusait avec l'ennemi. Une lueur flamboyante émanait des mains de Erk, et il lança une boule de feu sur l'ennemi, que Sain finit par une ruade de son cheval. "Il a le droit de s'amuser aussi, non?" dit Sain.
Au devant du combat, l'ennemi semblait faible par la stratégie de nos amis. Sain, cherchant à impressionner Micaiah, fonça dans la salle du trône, faisant ainsi venir tous les ennemis sur lui. Un d'eux était près de le toucher, quand il reçut une flèche entre les deux yeux. Rafael lui ayant sauvé la vie, le cavalier "fanfaron" alla lui parler.
- Je vous remercie, très cher!
- Hmph!
- Ahahah, souriez un peu! Mais j'ai l'impression de vous connnaître... Vous n'étiez pas avec la fille capturée?
- Il vous en a fallu du temps pour vous en souvenir.
- Et vous étiez aussi plus aimable, et vos yeux étaient de couleurs différentes...
- Avez-vous l'intention de rester planté là à me parler? Ou voulez-vous que nous nous occupions des bandits? Parce que ceux-ci n'ont pas l'air d'avoir envie d'attendre.
- Et alors? Ce n'est pas ma faute! Mais vous n'avez pas tort. Douce subtilité étoilée, j'arrive!
Le groupe continua sur sa lancée, et l'ennemi semblait de moins en moins résistant, Sain et Rafael s'étant occupé des ennemis de la salle du trône. Finalement, après quelques minutes face à un ennemi que Sothe réussit à se défaire d'un enchaînement de coups de pieds et en finissant par un coup de dague dans son dos, tous le monde se réunit, Rafael étant alors en "mode relax" (c'est Sain qui a trouvé ce nom). Pendant qu'ils discutaient, Sothe trouva une issue, mais il y avait une inscription dessus: "Seul une personne dotée du sang royale aura le pouvoir de sauver Lyrentia. Qu'elle pose sa main ici". Tous réflichissèrent, et Rafael brusquement, pris la main de Tyrano et la posa dans le creux.
- Mais pourquoi as-tu fais ça? lui demanda Tyrano.
- Ben moi je suis pas un roi, et je pense pas que les autres non plus. Ptete Micaiah, mais d'abord toi, au cas où il y aurez un piège! répondit Rafael en riant.
- Très drôle...
Soudain, le mur brilla et il s'ouvra, laissant apparaître des caniveaux derrière. Rafael et Sain foncèrent pour voir à l'intérieur, et dans l'une des prisons se trouvait une jeune fille ravissante aux cheveux rouge-terre et aux yeux jaunes. Elle était vêtue d'une robe blanche et portait un collier en forme de lune.
- Ma douce! Je suis revenu rien que pour vous! s'exclama Sain heureux.
- Quel est votre nom? demanda Tyrano.
- Son nom? Elle s'appelle...
A ce moment, la jeune fille coupa Sain et dit d'une voix douce: "Stella..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay-Ten Ramandar
big boss
big boss
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 24
Localisation : 63

Personnage
Classe, niveau et expérience:
Caractéristiques: Pvs: 40 Force 40 Technique 57 (+2) Vitesse 60 (+5) Chance 5 Défense 15 Résistance 10 Spécial: coup critique +15% Mouvement 8 Constitution 8 Aide 7
Objets: Shamshir, Via, bottes, écu sagita, tome secret

MessageSujet: Re: ~~Fire Emblem: The Eternal Shadow~~ by Tyrano   Mer 4 Aoû - 2:58:32

sympathique

un peu court les chapitres mais j'aime bien

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrano Eterna
big boss
big boss
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 24
Localisation : 59

Personnage
Classe, niveau et expérience: Classe: Rôdeur; Niveau:1; Exp: 00
Caractéristiques: PV: 21 Force: 6 Magie: 0 Technique: 7 Vitesse: 8 Chance: 6 Défense: 5 Résistance: 2
Objets: Hope sword (factice), Epée-fer, potion

MessageSujet: Re: ~~Fire Emblem: The Eternal Shadow~~ by Tyrano   Mer 4 Aoû - 15:02:45

Merci! Au départ je préfèrais mettre des chapitres courts pour mieux m'y retrouver, et le groupe s'étant agrandi grâce à l'arrivée de Stella, les chapitres seront, je l'espère, plus long. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrano Eterna
big boss
big boss
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 24
Localisation : 59

Personnage
Classe, niveau et expérience: Classe: Rôdeur; Niveau:1; Exp: 00
Caractéristiques: PV: 21 Force: 6 Magie: 0 Technique: 7 Vitesse: 8 Chance: 6 Défense: 5 Résistance: 2
Objets: Hope sword (factice), Epée-fer, potion

MessageSujet: Re: ~~Fire Emblem: The Eternal Shadow~~ by Tyrano   Ven 21 Jan - 21:32:27

Suite de Fire Emblem: The Eternal Shadow ^^ désolé pour le retard je n'avais pas l'inspiration ces derniers temps (des nouvelles d'une personne m'ont fait reprendre goût)

Chapitre 3: Une énigme mystérieuse

- Stella... répéta Rafael.
- Arrête de répéter bêtement son nom tu ne sais pas le prononcer avec délicatesse et amour! Dit Sain.
- Alors toi! tu ne penses qu'à séduire les femmes! Espèce de poivron libertin!
- Ne me compare pas à toi, veux-tu, je pourrais à la limite admettre que je pourrais être un libertin, mais de là être comme toi ceci est impossible regarde moi!
- Tu vas voir frimeur!
- Hé, calmez-vous... demanda Tyrano.
- Je ne pense pas que cela soit utile, cher Tyrano, ajouta Erk. Sain est comme cela, nous n'y pouvons rien, c'est... comment dire, son "passe-temps".
- Cela existe comme passe-temps? cela intriguait Tyrano.
- Apparemment... répondit Erk.

Tous le monde observait alors la dispute futile entre Sain et Rafael. Sain paraissait s'y faire face aux critiques à l'encontre de son attitude. Cela ne le dérangeait guère, et pour lui plus on s'intéressait à lui, mieux c'était pour lui. Cependant, Rafael n'arrivait pas à garder son calme, et encore heureux il ne s'était pas mit en "mode alerte" (encore un surnom trouvé par Sain pour se moquer de la double personnalité de Rafael). Tous se demandèrent ensuite quand la dispute allait-elle s'arrêter. Finalement, Sothe sépara les deux abrutis lui-même, étant pressé de quitter le donjon. D'ailleurs, les membres du groupe étaient d'accord pour partir de ce lieu sombre, et à l'air libre il est plus facile de réfléchir à la situation actuelle. Le jour se levait doucement sur les plaines. Notre groupe fut ébloui par la lumière du soleil, et sortait doucement du lieu obscure.
Plusieurs questions étaient à l'ordre du jour. La première: Qui était cette Stella? Cette question demeurait dans les têtes de tous les membres, mais pas tous pour les mêmes raisons (comme les pensées malsaines de Sain par exemple...).
- Tout d'abord, pourrais-tu nous dire qui es-tu et que faisait-tu dans le repère de ces bandits?
- Euh...
- C'est très simple: elle cherchait un compagnon, mais elle est tombée sur les mauvaises personnes! déclara Sain.
- Pour une fois, je suis d'accord avec toi: elle est tombée sur toi ce qui lui a valu des problèmes! lança Rafael d'un air moqueur.
- Nous ne sommes pas ici pour chercher le combat... déclara Sothe d'un ton solennel.
- De plus, laissons-la reprendre ses esprits et parler d'elle même, demanda Micaiah.
- Très bien. Disons que nous reprendrons la discussion plus tard dans la journée. Reposons-nous nous en avons tous besoin. Après ces paroles, Sothe partit pour repérer le territoire. Tous montèrent le campement pour se reposer. Tyrano et Rafael partageaient la même tente, et Rafael voulut demander conseil à Tyrano.
- Tu as déja été confronté à un dilemme dans ta vie?
- De ce coté-là, je ne pense pas pouvoir t'aider... Je te rappelle que j'ai perdu la mémoire...
- Mais si tu étais confronté à un dilemme?
- Cela dépendra lequel... tu penses à quoi en particulier?
- Bah... Rafael montra la tente où étaient Micaiah et Stella. En fait comment dire je pense avoir des sentiments pour la jeune fille... peut-être que cela ne fait pas beaucoup de temps que l'on se connait, mais... Il suffit de la regarder pour se sentir apaisé et rassuré... Son visage est si doux et ses yeux brillants...
- Tu te sens bien? Me dire ça à moi?
- Tu es sûrement le seul à qui je peux demander ça!
- Si j'ai bien compris... tu voudrais lui dire tes sentiments mais tu as peur de sa réaction et des repercussions?
- Exact.
- D'abord apprends à la connaître mieux avant de pouvoir émettre une opinion. Ensuite fais en sorte que vous deveniez amis et que vous pouvez compter l'un sur l'autre. Enfin il faut vous mettre en confiance, puis dès le moment venu, dis-lui tout ce que tu ressens.
- Ben dit-donc... Je pensais pas que tu t'y connaissais...
- Euh... ça m'est venu soudainement...
- Bien sûr je ne suis pas né de la dernière pluie tu sais! Hahaha!!

Le soleil était au zenith, les rayons du soleil traversaient les branches feuillues des arbres, et nos amis s'étaient rassemblés pour reprendre la question en suspend. Tous le monde attendait la sortie de Micaiah et Stella, encore dans la tente à ce moment-là. Les deux silhouettes sortirent doucement de la tente, marchant sous le soleil écrasant. Finalement, on se déplaça dans la plus grande tente du campement où les attendait Sothe, qui reposa la même question que tout à l'heure après que tous le monde se soit installé. La jeune fille eut un moment d'hésitation, ne sachant pas si il fallait répondre à cette question à des étrangers, mais ce sont ces étrangers qui l'ont sauvé. Elle se décida enfin à faire sortir des sons mélodieux à travers ses douces lèvres.
- Je m'appelle Stella... Je ne connais pas la raison de mon kidnapping par ces bandits... Et cela ne fait que peu de temps que je suis arrivée dans les plaines de Fyrie. J'ai eu l'heureuse surprise de rencontrer Rafael et Sain, qui ont pu m'escorter, avant l'attaque des bandits de Justa...
- Heureuse surprise c'est le cas de le dire, mais je dirais plutôt le destin! s'exclama Sain.
- Heureuse surprise de connaître Stella, mais mauvaise surprise quant à la connaissance de Sain... marmonna Rafael.
- Et d'où viens-tu exactement? demanda Sothe.
- Eh bien... Stella ne répondit pas à la question, mais tous avait remarqué le collier en forme de lune qu'elle portait. Pourtant, la lune n'était le blason d'aucune nation connue, ce qui intriguait fortement nos amis. Cependant, le refus de répondre de Stella faisait réfléchir Tyrano: était-elle elle aussi amnésique comme lui? Se connaissaient-ils? Cette jeune fille devenait vraiment intriguante dans le sens où personne ne l'avait croisé auparavant.

Même si cette conversation ne les mena nulle part, ils étaient tout de même sûrs d'une chose: Stella ne sait pas où elle se trouve et qu'elle était sans doute perdue dans Lyrentia. On décida qu'elle devait se joindre au groupe pour ne pas qu'elle court de risque dorénavent.
Une autre question se posait également, cette fois-ci par Tyrano: comment, dans le donjon, avait-il fait pour ouvrir ce qui semblait être un sceau royal? Tyrano serait-donc un noble? Même si cela paraît être vrai, ceci est absurde pour Tyrano: on le reconnaîtrai si il était l'héritier d'un royaume, et tous lui vouerait une dévotion totale, mais il n'a jamais connu cela. Cette petite excursion fut un premier indice: Tyrano pourrait bel et bien être un homme de sang royal. Certes, mais de quel royaume est une toute autre question. Et si Stella était de la même famille de Tyrano? Du moins, c'est une des pensées qu'il a à ce moment-là. N'étant sûr de rien, il ne tira aucune conclusion sans avoir découvert d'autres indices permettant de le confirmer. Cette question fut donc laissée en suspend, et tout le monde repartit se coucher.
Pendant la nuit, Rafael se leva et sortit de sa tente, réveillant Tyrano qui venait seulement de tomber dans les bras de Morphée. Il pensa alors à la stèle du repère des bandits de Justa. Il ne cesse pas d'y repenser encore et encore, croyant avoir mis le doigt sur un bout de sa mémoire, malgré les soupçons qui laissent penser que cette stèle n'était rien en réalité... Il se recoucha une heure plus tard, mais n'a pas vu revenir Rafael. Plein de bon sens, il sortit de la tente, mais n'avait pas vu (ni entendu d'ailleurs) les trombes d'eau qui s'abattait sur les plaines de Fyrie. Il apercevit au loin une silhouette se rapprocher de lui très rapidement. Il vit la démarche rapide de Rafael, qui entra dans la tente en se précipitant sur son lit, et s'endormit à une vitesse fulgurante. Qu'est-ce qu'avait donc fait Rafael pour s'être endormi si rapidement?

Le jour se leva, d'un soleil rouge écarlate masquant l'eau tombé pendant la nuit. On leva le campement avant de se rendre compte d'un bruit assourdissant au loin. Il fut décidé que Sothe parte en éclaireur pour savoir ce qui se passe, et confia le commandement du petit groupe à Tyrano, qui lui semblait être de bonne maturité. On pensa d'abord à Micaiah quant à la direction du groupe, mais l'optique de laisser Tyrano comme chef lui plaisait également. Sothe partit en direction du bruit au Sud, soit au lieu où ils trouvèrent le bastion. Le groupe partit alors à l'opposé du bruit pour éviter une éventuelle escarmouche.

Tyrano partit devant, en compagnie de Rafael, Stella et Sain (qui voulait avant tout s'occuper de Stella). Le reste du groupe suivait derrière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~~Fire Emblem: The Eternal Shadow~~ by Tyrano   

Revenir en haut Aller en bas
 
~~Fire Emblem: The Eternal Shadow~~ by Tyrano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Soluce] Fire Emblem 7 Rekka no Ken
» FIRE EMBLEM FATES
» Yo !
» Les personnages de JV qui vous ont marqué
» Daraen [Fire Emblem]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem: New World's Awakening :: Floodland :: Palais des troubadours (ou Galerie d'art)-
Sauter vers: